• Explication de texte: Message personnel (Michel Berger)

     

    Au bout du téléphone, il y a votre voix

    Effectivement, c'est très souvent le cas. Beaucoup plus rarement, au bout du téléphone, il y a une clé de 12. Mais ça sert à rien. Parce qu'une clé de 12 a autant de conversation que Diam's.


    Et il y a des mots que je ne dirai pas
    Ben lesquels ? J'aimerais bien savoir moi


    Tous ces mots qui font peur quand ils ne font pas rire

    Ah... un indice... Je réfléchis... J'ai trouvé !

    Il lui dit « je vais te péter le cul ma salope ».

    C'est vrai que ça doit être flippant d'entendre ça à 3 plombes du mat. Ou alors, ça fait rire.


    Qui sont dans trop de films, de chansons et de livres
    Je voudrais vous les dire
    Et je voudrais les vivre

    Et ben ma cochonne...


    Je ne le ferai pas,
    Je veux, je ne peux pas

    Ce texte a été chanté par Françoise Hardy, ce qui est bien. En effet, une telle indécision ne peut relever que d'une femme. Et Françoise Hardy est une femme, même si elle s'appelle comme un comique anglais des années 50.


    Je suis seule à crever, et je sais où vous êtes
    J'arrive, attendez-moi, nous allons nous connaître

    Elle est chaude comme la braise là...


    Préparez votre temps, pour vous j'ai tout le mien
    Je voudrais arriver, je reste, je me déteste
    Je n'arriverai pas,
    Je veux, je ne peux pas
    Elle sait pas ce qu'elle veut. Doit-être porter le petit haut noir qui lui fait un si joli dos mais masque sa poitrine ou ce top rose qui lui fait d'énormes nichons mais la boudine un peu au niveau des hanches, un peu comme Catherine Deneuve dans 8 femmes ? Elle ne sait pas.


    Je devrais vous parler,
    Je devrais arriver
    Ou je devrais dormir

    C'est ça, prend un Lexomil et tais-toi.


    J'ai peur que tu sois sourd
    Donc, on résume. Le gars est au téléphone. Donc, a priori, s'il téléphone, il y a assez peu de chances qu'il soit sourd. Non, à mon avis, elle est en train de le soûler là, à pas savoir ce qu'elle veut.


    J'ai peur que tu sois lâche
    J'ai peur d'être indiscrète
    Je ne peux pas vous dire que je t'aime peut-être
    Elle est totalement névrosée la pauvre fille là...


    Mais si tu crois un jour que tu m'aimes
    Ne crois pas que tes souvenirs me gênent
    Et cours, cours jusqu'à perdre haleine

    Alors là, il faut bien écouter. Oui parce que moi, au début, je croyais qu'elle lui disait « et cours, cours, jusqu'à perdre Hélène ». Mais ça ne veut rien dire. Enfin, je trouve


    Viens me retrouver
    Si tu crois un jour que tu m'aimes
    Et si ce jour-là tu as de la peine
    A trouver où tous ces chemins te mènent

    A Rome !!! C'est pourtant facile ! Tous les chemins mènent à Rome !


    Viens me retrouver
    Si le dégoût de la vie vient en toi
    Si la paresse de la vie
    S'installe en toi
    Pense à moi
    Pense à moi

    Oui, en fait, faut qu'il pense à elle juste si il est dégoûté, parresseux, déprimé... Ca doit être une pharmacienne qui chante ça. Le titre de la chanson, ça aurait pu être: « laisse-moi être ton Temestat » ou bien « Je veux devenir ton Prozac mon amour ».

    En même temps, vu comme elle est indécise et vu que lui doit venir que s'il est aussi triste qu'une branlette un samedi soir... Ben si ils font des petits, faudra qu'ils fassent comme Christine Villemin, parce que ça va pas être possible sinon...


    Matthieu


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    kitty241
    Lundi 8 Octobre 2007 à 18:36
    Pas mal comme exercice, à refaire !!
    2
    pierrix3
    Mardi 9 Octobre 2007 à 09:31
    Donc je suis la seule à m`être passée cette chanson en boucle la tête dans l`oreiller après m`être faitxxxx avoir largué qqu`un ???
    3
    Yael
    Samedi 20 Octobre 2007 à 11:52
    Je rattrape le retard et qu'est ce que je me marre!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :