• Désuétude, Nostalgie et Communisme

     

    Ce week-end se tient un événement hermétique au changement. Un événement qu'aucune modernité ne parviendra à éroder, un événement qui fleure bon la nostalgie au même titre que les chuppa chups, les mange-disques et la dictée magique: la fête de l'huma.


    Alors que les communistes sont de moins en moins nombreux en France, au point que tous les membres du PCF pourront bientôt tenir leurs réunions dans une cabine téléphonique pour jouer au tarot, cette curieuse fête qui fut l'hymne du socialisme triomphant, le fleuron de la volonté de dictature prolétarienne, l'étendard du stalinisme, bref, cette épouvantable connerie de fête de l'huma survit.


    Mais les stands tenus par des militants fatigués se font maintenant aussi rares que les éclairs de lucidité chez Annie Girardot. Les merguez ne se commandent plus par tonnes, la bière ne se commande plus par tonneaux, les militants ne se commandent plus du tout. La fête de l'huma...


    C'est marrant ce nom... Alors que Staline, au nom de ce même communisme (rappelons que les communistes français de l'époque se sont tous extasiés sur Staline, ceux qui osaient émettre des doutes étaient purement et simplement virés) et de cette même humanité a fait des millions de morts, quelques décérébrés continuent de se réclamer du communisme. Mais maintenant, on ne dit plus communisme, on dit alter-mondialisme. On ne se réclame plus de Staline et de Lénine, on se réclame de Castro et de Che Guevara. On idolâtre Hugo Chavez comme on adorait Caeaucescu dans les années 70... Bref, la pièce reste la même, seuls les acteurs ont changé.


    Cette année, à la fête de l'huma, une énorme surprise: Bernard Lavillier ne sera pas là, sans doute occupé à dépenser ses millions dans un quelconque bordel brésilien, d'où il reviendra avec un album dédidé à l'amour, alors qu'il aura baisé des filles esclaves pendant 3 semaines.


    Cette année, Renaud... La stakanoviste de la bonne pensée mielleuse sera revenu de Londres pour interpréter ses dernières merdes derniers titres, dans lesquels il dit que la corrida c'est mal, que se moquer des blondes c'est mal, que fumer c'est mal... Ce type qui a cessé d'être bon le jour où il a arrêté de boire fait de son combat contre la cigarette une espèce de lutte héroïque, se répendant dans les journaux pour dire qu'il se fixe comme objectif d'arrêter de fumer d'ici 2 ans... Comme si des milliers de personnes n'arrêtaient pas de fumer tous les jours (avec plus ou moins de succès, mais ça, c'est autre chose). La seule chose que Renaud devrait arrêter, c'est bien l'abstinence. Qu'il boive et qu'il redevienne le mec qui chantait les aventures de Gérard Lambert, Laisse béton, Mistral gagnant...


    La fête de l'huma et son cortège de communistes que la désuétude et l'obsolescence de l'idéologie ne frappe pas (putain, mais qu'est-ce que je parle bien aujourd'hui !!!)... La fête de l'huma où seront réunis tous les biens pensants, chantres de la pensée unique et où seul José Bové sera manquant...


    José Bové ne sera pas à la fête de l'huma... Voilà pourquoi, la fête de l'huma, ça aurait pu être pire...


    Matthieu


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    kitty241
    Dimanche 16 Septembre 2007 à 20:39
    C'est tellement vrai !
    Tu parles pas des spectateurs ?
    2
    Dimanche 16 Septembre 2007 à 22:01
    Ah bon ? y'avait des spectateurs ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :